Le Pape François recommande la méditation

571
0
Partager

« Que font ces gens les yeux fermés ? Ils méditent . C’est un phénomène à considérer d’un œil favorable ». Ainsi s’exprime le Pape François avec une grande bienveillance à l’égard de toute forme de méditation. « C’est un besoin pour tout le monde », mais « la méthode est un chemin, pas un but ».

La presse de divers bords – dont Vatican News – s’en fait l’écho. Lors de son audience hebdomadaire au Vatican, ce mercredi 28 avril, le pape François a évoqué la pratique de la méditation comme moyen de nourrir la « vie intérieure » et de conjurer le stress.

Extraits de l’intervention publique du Pape François (Vatican News, sur Youtube (50 mn), Breitbar.com)

2021.04.28 Udienza Generale

« La pratique de la méditation a fait l’objet d’une grande attention ces dernières années. Ce ne sont pas seulement les chrétiens qui en parlent : la pratique de la méditation existe dans presque toutes les religions du monde. »

« La méditation est également une activité répandue chez les personnes qui n’ont pas une vision religieuse de la vie »…« Nous avons tous besoin de méditer, de réfléchir, de nous découvrir, c’est une dynamique humaine. En particulier dans le monde occidental vorace, les gens recherchent la méditation parce qu’elle représente une barrière élevée contre le stress quotidien et le vide qui est partout. »

Dans son discours, le pape a fait la distinction entre la méditation chrétienne et d’autres formes de méditation, tout en insistant sur le fait qu’il s’agit d’une bonne chose, quelle qu’elle soit.

« Voici donc l’image de jeunes et d’adultes assis en méditation, en silence, les yeux mi-clos. Mais que font ces gens, pourrait-on demander ? Ils méditent. C’est un phénomène à considérer d’un œil favorable. »

Les êtres humains « ne sont pas faits pour courir tout le temps », a-t-il insisté. « Nous avons une vie intérieure qui ne peut pas toujours être négligée. Méditer est donc un besoin pour tout le monde ».

« Méditer, pour ainsi dire, c’est comme s’arrêter et prendre une respiration dans la vie », a-t-il ajouté. « S’arrêter et être tranquille ».

Si la méditation est une « dimension humaine nécessaire », a déclaré François, les chrétiens doivent aller plus loin.

En méditant, le chrétien « n’aspire pas à la pleine transparence de soi, ne cherche pas le centre le plus profond de l’ego », a-t-il dit. « Cela est légitime, mais le chrétien cherche autre chose ».

« La prière du chrétien est avant tout une rencontre avec l’Autre, avec un grand A : la rencontre transcendante avec Dieu », a-t-il affirmé.

Le pape a également affirmé que si les méthodes de méditation sont nombreuses et variées, « une méthode n’est qu’un guide… il faut toujours se rappeler que la méthode est un chemin, pas un but en soi », et « toute méthode de prière, si elle se veut chrétienne, fait partie de cette sequela Christi qui est l’essence de notre foi. »

« Les méthodes de méditation sont des chemins à parcourir pour arriver à la rencontre avec Jésus, mais si vous vous arrêtez sur la route, et ne regardez que le chemin, vous ne trouverez jamais Jésus », a-t-il prévenu. « Vous ferez du chemin un ‘dieu’. »

Partager

Laisser un commentaire